Lubrizol et changement climatique, un seul et même sujet !

Message de la Confédération paysanne

Nous, paysans, sommes très inquiets du constat que nous faisons de ces années anormales qui surviennent maintenant trop régulièrement. Sont-elles les prémices de ce changement climatique annoncé ? Produire une alimentation suffisante et de qualité sera impossible si ce changement
climatique se confirme. Les inondations précoce du mois de novembre n’ont pas permis de réaliser les semis de céréales dans de bonnes conditions et la sécheresse qui sans transition s’en est suivi a
fortement impacté la production agricole.

Faut-il le rappeler, le transport est le secteur qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre (31 % en France sans compter l’énergie grise et la déforestation), de plus la pollution dans les villes qu’elle génère serait à l’origine de 48 000 morts chaque année (source santé publique France) … et combien d’embouteillages monstres ? et combien de stress ? et combien d’accidents mortels ou qui handicapent pour la vie ?

Les importations d’agrocarburants et les plantations d’hévéa pour le caoutchouc sont parmi les causes de la déforestation. C’est principalement de l’Asie que nous vient l’huile de palme que Total estérifie et, à l’autre bout du monde, si la forêt amazonienne brûle, ce n’est pas seulement pour le
soja, c’est aussi pour la production d’éthanol. Quant à la forêt tropicale du Congo, elle est sacrifiée pour le caoutchouc… La déforestation c’est une perte irréversible de la biodiversité et c’est 20 % des gaz à effet de serre de la planète. L’usage que nous faisons de la voiture est responsable d’une
bonne partie de cette déforestation.

L’insolente prospérité de Lubrizol et de son propriétaire est une des facettes de notre addiction à l’automobile et d’un système économique entièrement lâché aux prétendues vertus d’un marché autorégulateur. Notre part de responsabilité n’enlève rien de celle de l’entreprise et à la complicité des services des l’État en particulier ceux de la DREAL. Contrairement à ce que nous pouvions croire, la DREAL n’est pas un service voué à l’environnement, il semble ne servir que les intérêts des industriels.

Rouler ou manger, c’est aujourd’hui qu’il faut faire ce choix, demain il sera sans doute trop tard.

Contacts :
Olivier Lainé : 06.08.54.99.26
Mathieu Grenier: 06.26.09.60.47
38b Rue Bellanger – 76190 YVETOT
Tél: 02.35.95.66.66 – Fax : 09.70.24.91.19 – Email : cp76@wanadoo.fr