Diamond island

Diamond islandDIAMOND ISLAND
Davy Chou
Drame

Lundi 10 avril 2017 | 20h30 | Cinéma Le Drakkar, Yvetot
Ouvert à tous | Tarif unique : 5€50

Projection suivie d’un débat.

Synopsis
Diamond Island est une île sur les rives de Phnom Penh transformée par des promoteurs immobiliers pour en faire le symbole du Cambodge du futur, un paradis ultra-moderne pour les riches.
Bora a 18 ans et, comme de nombreux jeunes originaires des campagnes, il quitte son village natal pour travailler sur ce vaste chantier. C’est là qu’il se lie d’amitié avec d’autres ouvriers de son âge, jusqu’à ce qu’il retrouve son frère aîné, le charismatique Solei, disparu cinq ans plus tôt. Solei lui ouvre alors les portes d’un monde excitant, celui d’une jeunesse urbaine et favorisée, ses filles, ses nuits et ses illusions.

Théo, Adama, Zyed, Bouna et les autres : halte aux violences policières !

Message du Mouvement pour une Alternative Non-violente

Le jeudi 2 février, lors d’une intervention de police à Aulnay- sous- Bois, Théo a été gravement blessé à tel point qu’il a dû être opéré en urgence. Le diagnostic ne laisse aucun doute, il ne peut s’agir ni d’un accident, ni de légitime défense : il y a eu violences délibérées et la qualification de viol est retenue pour au moins un policier.

Nous nous interrogeons sur la formation des policiers, sur leurs effectifs, sur leur suivi psychologique et professionnel, car leur métier est difficile, au plus près de la misère sociale et de la violence. Nos questions vont plus loin : quel est le rôle de la police dans une démocratie : maintien de quel ordre ? Au service de qui ?

La justice doit être indépendante du pouvoir exécutif, c’est une des conditions fondamentales de la démocratie. Les auteurs de crimes et délits doivent être jugés selon les mêmes règles, quel que soit leur statut social ou professionnel. Les agents des forces de l’ordre sont respectables et doivent être fermement défendus quand ils sont attaqués dans l’exercice de leur fonction. Mais cette fonction officielle ne peut justifier la banalisation d’agissements contraires à la loi. Du point de vue juridique comme d’un point de vue moral, si l’auteur d’une violence est en position d’autorité vis-à-vis de sa victime, cela constitue une « circonstance aggravante ».

L’agression de Théo vient s’ajouter à de trop nombreuses provocations policières, telles les contrôles au faciès qui se multiplient sans que soient prises des mesures à la hauteur de la situation. Les dégradations de bâtiments et les attaques contre les policiers ne peuvent constituer une réponse adéquate. Sans être excusables, elles sont cependant compréhensibles. Les « bavures » sont plus rares quand tous les citoyens comprennent que la loi et la police les protègent ; et qu’ils devront eux-mêmes répondre de leurs actes. Ceux qui promettent aux « casseurs » une justice implacable doivent sanctionner avec la même fermeté les actes violents commis à l’encontre de Théo, au bout d’une enquête impartiale et approfondie.

Le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) refuse de justifier toute forme de violence. Le MAN réaffirme que la loi doit être juste et appliquée de la même manière à tous : c’est la condition de la justice et de la paix sociale.

Le 15 février à Montreuil,

Sabine GAUTIER, animatrice du réseau Tensions sociales du MAN

Anna’s life

ANNA’S LIFE
Nino BASILIA
Comédie dramatique

Lundi 06 Mars 2017 | 20h30 | Cinéma Le Drakkar, Yvetot
Ouvert à tous | Tarif unique : 5€50

Séance en partenariat avec festival À L’EST DU NOUVEAU.
Télécharger le programme du festival

Projection suivie d’un débat avec les organisateurs du festival.

Synopsis
Anna, 32 ans, veut partir aux Etats-Unis pour améliorer sa vie et celle de son fils autiste. Devant la difficulté à obtenir un visa, elle confie son argent à un homme qui lui promet des faux papiers, mais peut-elle vraiment lui faire confiance ? Dans un monde sans scrupule, une jeune mère essaie de préserver sa dignité avec force, courage et détermination.

Comment dire non aux préjugés

Action Citoyenne présente son Mois Citoyen

CINÉ-DÉBATS

LA MÉCANIQUE DES FLUX *
Lundi 16 janvier 2017 – 20:30
Cinéma Le Drakkar, Yvetot

LA SOCIOLOGUE ET L’OURSON
Lundi 23 janvier 2017 – 20:30
Cinéma Le Drakkar, Yvetot

LA SOCIALE
Lundi 30 janvier 2017 – 20:30
Cinéma Le Drakkar, Yvetot

QU’EST-CE QU’ON ATTEND ?
Lundi 13 février 2017 – 20:30
Cinéma Le Drakkar, Yvetot

* Soirée en partenariat avec le collectif « Après Charlie, on fait quoi ? » et Amnesty International

JOURNÉE CITOYENNE

En partenariat avec la Maison des Jeunes et de la Culture
Samedi 4 février 2017 – de 14:00 à 22:00
Maison des Jeunes et de la Culture / Yvetot / Entrée Libre

Ateliers participatifs, débats, jeux de rôle, théâtre forum, vidéos
pour questionner la pauvreté, l’interculturalité, l’économie, le genre, le langage.
+ Soirée festive avec la chorale alternative

RENCONTRE

En partenariat avec la saison culturelle municipale
Vendredi 10 février 2017 – 19:00
Espace Les Vikings / Yvetot / Entrée Libre

Rencontre avec le metteur en scène David Bobée autour du spectacle « Paris » sur des thèmes liés à l’immigration et à la diversité dans le spectacle vivant.

Willy 1er

ImpressionWILLY 1ER
Ludovic ET Zoran BOUKHERMA, Marielle GAUTIER et Hugo P. THOMAS
Comédie dramatique

Lundi 12 décembre 2016 | 20h30 | Cinéma Le Drakkar, Yvetot
Ouvert à tous | Tarif unique : 5€50

Projection suivie d’un pot de convivialité : présentation des projets d’Action Citoyenne pour 2017.

Synopsis
À la mort de son frère jumeau, Willy, 50 ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin. “À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde !”. Inadapté, Willy part trouver sa place dans un monde qu’il ne connaît pas.